Quand le tricot se fait happening artistique

5
2366

edgar-ok.jpgEcharpe ou cache-nez sur une statue, un arbre emmitouflé dans une gaine de laine, un autobus recouvert au crochet… Ce n’est pas un bizutage sponsorisé par Phildar mais bien un mouvement artistique appelé le « Yarnbombing » ! Jusqu’au 30 mai, les tricoteuses du monde entier sont invitées à habiller les villes de leurs travaux faits main. Ceux-ci doivent être photographiés et envoyés sur le site www.yarnbombing.com. Les meilleures réalisations seront reproduites dans un livre à paraître à l’automne 2009. Parti du Canada en 2005 et surfant sur la mode du tricot, le « knit graffiti » est né !

5 Commentaires

  1. J’ai même vu des amateurs de vins cacher des bouteilles (pour dégustation à l’aveugle) sous des « chaussettes » tricotées par leurs épouses…

  2. Il existe aussi des préservatifs tricottés dans une gaine de laine.
    Effet poils de bête garanti !
    Annaud prépare un scénar sur ça,  » La Guerre du Fuck « , ça s’appelle, je crois. A vérifier…

Comments are closed.